Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

L'élaboration de l'Armagnac

Au château de Maniban, en Bas-Armagnac, nous avons suivi les différentes étapes de création de l'eau-de-vie d'Armagnac. Un parcours en huit films courts qui met en lumière ce savoir-faire traditionnel.

Clients : Armagnac Castarède
Réalisation : Pangaïa productions

Shooting equipment : Sony PXW-FS5, Sony A7S II, lenses : Sony 18-110mm, Sony-Zeiss 24-70mm, Nikon 35mm, Nikon 60mm.
DJI Ronin-M et S, DJI Phantom 3.

Huit films courts

Le sujet a été traîté à travers huit films destinés à être diffusés sur les médias sociaux.
Chaque film présente une thématique précise en privilégiant l’action des personnes et les images réalisées sur le site. Les films ont été déclinés en version française et anglaise.

Un savoir-faire traditionnel

L’eau-de-vie d’Armagnac est produite à partir de vins blancs. Les raisins récoltés fin septembre sont pressés, et le jus est mis en fermentation de façon traditionnelle.

La distillation s’effectue pendant l’hiver dès les fermentations terminées dans un alambic dont la caractéristique principale est d’avoir un fonctionnement en continu. De cet alambic sort une eau-de-vie de 52° à 60°.

Après distillation, l’eau-de-vie blanche est transvasée dans les fûts de chêne de 400 litres. Une mystérieuse alchimie s’opère entre l’eau-de-vie et le chêne. L’eau-de-vie prend alors une belle couleur ambrée.

Le maître de chai veille sur les fûts de chêne et produit des assemblages de plusieurs eaux-de-vie d’origines et d’âges différents. La qualité de l’assemblage réalisé tient à son savoir faire unique.
Spécificités de l’eau-de-vie d’Armagnac, les millésimes correspondent à l’année de récolte, dans ce cas il n’y a pas d’assemblage. Chaque millésime est unique, avec son histoire et ses caractéristiques.


Projets récents

%d blogueurs aiment cette page :